Déboires avec le CPL dans une maison ancienne

J’ai récemment emménagé dans une maison des années 1960 en pleine campagne, et évidemment, elle n’est pas du tout Connected Ready.

Je savais déjà que je n’aurai plus la fibre 🙁 mais je ne pensais pas rentrer dans une galère sans nom pour pouvoir regarder la télévision dans une qualité convenable et sans freeze…

La maison est éligible à une connexion ADSL dégroupée plutôt rapide (20Mb descendant et 5Mb montant), l’installation parait donc facile et aisée, en tout cas sur le papier.

Je souscris donc immédiatement un abonnement chez Free qui propose une offre Freebox Mini 4K livrée avec ses Freeplugs CPL.

Alors plusieurs jours de tests infructueux et d’énervements inutiles, j’ai dû me rendre à l’évidence: j’allais en chier pour avoir ma TV Full HD !

J’ai essayé les freeplugs fournis, puis le Wifi de la box, puis j’ai tenté de tirer des câbles Ethernet en réutilisant des gaines de câbles coaxiaux et enfin j’ai acheté les meilleurs CPL du marché. Mais en vain, impossible d’avoir une connexion convenable dans mon salon.

Dans ce premier article je vous propose donc le récit d’un galérien du CPL. Puis dans un second article nous découvrirons la solution miracle que j’ai utilisé: le wifi mesh.

Internet, connexion haut débit et maison ancienne: état des lieux

Avant de vous décrire le Mesh Wifi et son installation, il me semble important de faire un état des lieux de la maison afin de mieux comprendre la problématique et les solutions envisageables.

A la recherche d’une prise téléphonique

La maison a été construite dans les années 1960, avec de vrais murs (donc bien épais type béton) puis plusieurs extensions ont été construites: chambres, véranda, cabanon, etc… Au sol, elle fait environ 160 m².

La maison étant localisée en pleine pampa, elle n’est évidemment pas desservie par la fibre. Mais par chance elle est éligible à une bonne connexion ADSL dégroupée.

Dès que je reçois la box Internet je me mets donc à la recherche d’une prise téléphonique à l’ancienne (le fameux T France Télécom). Et la galère commence.

Alors que j’ai une prise coaxiale dans quasiment toutes les pièces de la maison, je n’ai trouvé qu’une seule prise téléphonique dans toute la maison, au niveau de la cuisine ! Et en plus elle ne semble pas en super état 🙁

Je branche quand même la box Internet fournie par Free et instantanément la connexion Internet fonctionne et est plutôt rapide (pour de l’ADSL).

Vive le triphasé…

Je décide donc d’utiliser le second Freeplug pour brancher le player TV Mini 4k de Free dans la véranda qui est située à l’opposé de la cuisine (à une vingtaine de mètres).

Et là impossible d’avoir une liaison entre les 2 Freeplugs. Après plusieurs tests infructueux, il s’avère que la maison est équipée d’un compteur principal en triphasé et que l’impossibilité de lier les freeplugs viendrait de là.

J’appelle donc mon fournisseur d’énergie qui fixe un rendez-vous avec Enedis pour effectuer le remplacement du compteur triphasé par un compteur monophasé. Là j’ai déjà un peu les nerfs car j’ai dû attendre 10 jours avant d’avoir le rendez-vous et pendant ce temps j’ai dû tirer un câble Ethernet de 30 mètres dans toute la maison, à même le sol.

Une fois l’intervention effectuée je refais les essais de Freeplugs et à ma grande désolation, j’ai exactement le même souci de communication entre les 2 freeplugs, et cerise sur le gâteau, mon disjoncteur principal saute sans arrêt.

N’étant pas hyper à l’aise avec les grands courants et voltages, je fais donc intervenir un électricien qui vient et me remplace le commutateur du disjoncteur différentiel. Coût de l’opération: environ 500€ !

Là je me dis que la France est un pays merveilleux: 2 déplacements à 35€, 3 heures d’intervention à 80€ de l’heure et quelques composants Legrand…

Mais bon, après m’être calmé je suis enfin prêt à regarder un film en HD, je rebranche donc le freeplug de la véranda et là toujours le même souci: impossible de pairer 2 freeplugs.

CPL et disjoncteurs différentiels

Je recherche donc sur les forums spécialisés et je lis à plusieurs reprises que les freeplugs sont fréquemment défaillants.

J’ai déjà perdu plusieurs journées à essayer de faire fonctionner ces maudits freeplugs, inutile de perdre plus de temps avec. Je file sur Amazon et achète donc des boîtiers CPL 1200Mb TPLINK en livraison express 1 jour Prime.

Comble de malchance, un jour plus tard les boîtiers CPL TP-LINK sont marqués livrés mais je n’ai rien reçu… On appelle donc le service clientèle d’Amazon qui finit par me renvoyer les CPL Gigabit TPLINK.

Je les déballe et les synchronise sur deux prises qui sont côte à côte. Tout fonctionne nickel chrome. Ni une ni deux je file donc brancher un de CPL sur la freebox de la cuisine et l’autre sur le player TV dans la véranda. Et là… toujours rien…

Je ne vais pas vous mentir, là j’étais à deux doigts de foutre un coup de hache sur la box…

Me revoilà parti à faire des essais à droite à gauche. Je dois me rendre à l’évidence, c’est le circuit électrique de la maison qui pose problème.

La maison comporte plusieurs tableaux électriques, tous équipés de disjoncteurs différentiels de 30mA. D’après d’autres longues recherches sur des forums spécialisés, ce sont ces fameux disjoncteurs qui serait la source du problème, à savoir l’impossibilité de faire communiquer les CPL entre eux.

Alors oui il existe des solutions pour bypasser ces disjoncteurs différentiels:

  • relier les phases
  • acheter des modules spécifiques
  • les supprimer

Mais là j’en ai ras le cul et je n’ai pas envie de dépenser plus d’argent dans une technologie de communication dont le fonctionnement ne sera pas garanti. Autant trouver un autre moyen d’acheminer ma connexion Internet.

Réutiliser les gaines des câbles coaxiaux

Le meilleur moyen pour avoir une connexion rapide et fiable est d’utiliser un câble Ethernet. La maison n’est pas équipée de prise RJ45, mais dans toutes les pièces j’ai des prises TV à l’ancienne type coaxial.

Le diamètre d’un câble RJ45 étant quasiment identique à celui d’un câble coaxial, j’ai essayé de réutiliser les gaines pour tirer mes câbles RJ45 mais impossible car les câbles coaxiaux semblent bloqués dans les murs…

Le wifi de la dernière chance

Le wifi est une technologie que j’apprécie pour des équipements mobiles type tablette ou smartphone mais pas pour acheminer de gros volumes de données.

Les flux IpTV nécessitent une connexion de qualité et je n’ai jamais été fan d’utiliser le wifi pour voir la télévision:

  • perte de signal
  • débits de merde
  • freeze intempestifs

Le wifi proposé nativement par la Freebox est du wifi type N, qui doit donc pouvoir supporter des débits importants. De toute façon c’est ma dernière chance et pour le coup çà ne me coûtera rien d’essayer.

Je paramètre le player en mode Wifi et à ma grande surprise la télévision semble fonctionner en Wifi, mais le signal est très faible et rapidement le player Mini 4K subit des freezes et des pertes de connexion.

Mais le Wifi semble pouvoir convenir, c’est juste la qualité du signal qui est trop faible pour diffuser correctement les vidéos iptv haute définition.

Amplificateur Wifi ou Mesh Wifi

Je me mets donc à la recherche d’un bon amplificateur de signal wifi et très vite je m’aperçois qu’ils ne font pas l’unanimité.

De nombreux modèles n’améliorent que très légèrement le signal et ceux qui semblent fonctionner correctement coûtent plusieurs centaines d’euros.

Enfin ces amplificateurs de Wifi ne semblent pas être très performant lorsque les murs sont en béton ou épais.

Je suis donc dans une impasse:

  • connexion Ethernet via câble impossible
  • CPL impossible
  • Wifi de la box impossible
  • Wifi amplifié impossible

Mais pendant les recherches sur les amplificateurs Wifi, j’ai vu un mot revenir sans arrêt: le mesh wifi, qui peut se traduire par réseau wifi maillé.

Il s’agit en fait d’un réseau d’amplificateurs Wifi reliés les uns aux autres, formant ainsi une sorte de triangularisation des ondes. Cela permet ainsi de couvrir une plus grande surface de couverture réseaux, mais aussi de créer des sous-réseaux, et d’autres possibilités bien plus techniques.

Sur le papier, le Mesh Wifi serait donc une solution envisageable pour propager et rendre accessible la connexion Wifi dans toute la maison.

Nous allons donc découvrir le Wifi Mesh et son installation dans le prochain article.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *