Votre patron est-il un con ?!

patron con

Je donne régulièrement des formations techniques (PHP / C++ / SEO) à de futurs ingénieurs, j’ai pas mal de potes dans le milieu de l’informatique et je me rends compte d’un phénomène grandissant au fur et à mesure que le temps passe: le patronphobisme.

Les salariés sont de plus en plus désespérés et rentrent de plus en plus dans une phase de sinistrose généralisée. Mais pourquoi sont-ils autant démoralisés alors que l’informatique, et tout ce qui s’y approche de près ou de loin, est un marché fleurissant où le chômage à du mal à s’implanter.

On peut alors se demander si les français sont fainéants ou bien si ce mal-être est réel. Et si c’est le cas, pourquoi ne parviennent-ils pas à sortir de cette léthargie désespérante ?

A chacune de mes interventions auprès d’étudiants, de salariés ou d’amis, je pose la question suivante: pourquoi n’es-tu pas heureux dans ton travail ?

On pourrait s’attendre à un réponse portant sur l’argent du genre “Je gagne pas assez”, mais ce n’est pas le cas. Dans 80% des cas, le déclencheur de cette morosité dépressive est l’incompréhension avec son ou ses supérieurs hiérarchiques.

Et dans la plupart des cas ce patronphobisme est dû à des comportements récurrents que l’on subit aussi bien dans des PME que dans des grands comptes internationaux.

Voici donc une liste non exhaustive recensant les témoignages qui vous permettra de savoir si votre patron est “THE BOULET” et le responsable de toutes vos misères ou bien si vous devez vous remettre en cause d’urgence. Evidemment, la suite de l’article est sur le ton de l’humour (ou pas :p) et si des patrons, chef d’entreprise ou responsable me lisent, n’oubliez pas que vous aussi avez été un simple petit gens 🙂

Préambule

Ce qui suit est à la fois drôle, triste, vrai et exagéré mais dans tous les cas vous risquez de vous reconnaître (soit en tant qu’esclave soit en tant que patron). Restez ZEN (le whisky est ton ami) et garder à l’esprit que quoi qu’il se passe vous êtes maître de votre destin (d’accord j’avoue cette phrase est très scolaire et trop philosophique pour les geeks que nous sommes).

Votre patron: ce héros !

Le premier témoignage récurrent qui m’a choqué est l’inexistence d’une reconnaissance professionnelle. Bien sûr la première reconnaissance est dans le salaire et dans les primes (et c’est d’autant plus important dans cette période de crise) mais rare sont les témoins audités qui sont fiers de ce qu’ils font et qui savent que leur travail conforte leur supérieur dans ses choix.

La phrase qui revient le plus souvent est “c’est moi qui est tout fait et c’est ce gland de supérieur qui en tire tout les mérites”. Pour faire simple: quand tout va bien c’est grâce au boss et quand çà foire c’est votre faute !

Il est donc important que vous ayez une traçabilité de l’ensemble de vos missions, travaux afin de pouvoir prouver par A+B que si vous faites de la merde ce n’est pas votre faute.

Votre patron: ce philosophe !

En plus d’avoir la boule au ventre tous les matins et de vous coucher chaque soir en priant pour ne pas vous réveillez (enfin pour ceux qui arrivent à dormir !), vous devez vous coltiner toutes les anecdotes pourries du cul de la vie de zombie de votre responsable. Çà peut aller de la blague grivoise à la réflexion raciste, mais dans tous les cas vous êtes obligés d’acquiescer tel un robot sous peine d’avoir droit au medley de ces meilleurs histoires, qui sont évidemment toutes plus pourries les unes que les autres et que vous avez déjà entendu 50 millions de fois.

Prenez votre mal en patience et réconfortez vous en vous disant que pendant ce temps là vous êtes payés et que le temps passe plus vite. Certaines des personnes sondées m’ont même avoué que pendant ces discours fastidieux, ils imaginaient leur orateur dans un contexte invraisemblable (menotté, nu, déguisé, …)

Votre patron: ce nolife !

Vous êtes vous demandé une seule fois pourquoi c’est vous le grouillot et pas le chef ? Une chose est sûre votre boss se masturbe intellectuellement chaque jour avec la réponse: car c’est lui le meilleur!

Les Bill Gates, Steve Jobs et autres cadors n’ont qu’à bien se tenir car il ne vit que pour son travail: bien sûr il aime sa famille, ses enfants, sa maison, … mais tous passent après son travail, sa société. En gros c’est son bébé et il doit le préserver et le faire évoluer coûte que coûte.

Bien sûr il s’autorise 2 jours de congé par an pour faire plaisir à son entourage alors que le reste de l’année il travaille 1500 heures par semaines (oui oui 1500!). Et même pendant ces 2 jours il lui faut un ordinateur pour ses emails (majoritairement spam d’ailleurs), un téléphone (pour vous appeler et vous casser les couilles) et un VPN pour fliquer au maximum ses sbires.

Mais quel dommage de perdre son temps (qui pour rappel est une des rares choses qu’on ne peut acheter, quand c’est l’heure c’est l’heure et la grande faucheuse arrive!) et sa santé dans quelque chose, qui finalement doit juste servir à vous faire gagner de l’argent que vous n’avez jamais l’occasion de dépenser.

Comme disait ma grand mère (en parlant de l’argent): tu l’emporteras pas dans la tombe fiston !!!

Votre patron: ce reproducteur !

Qui ne connait pas un artisan qui fait travailler sa femme à la comptabilité ou son fils pendant les vacances. Et bien là c’est pareil: il n’est pas rare de voir toute la famille de votre patron travailler pour lui (et donc avec vous): son fiston, sa fille 1, sa fille 2, sa chère et tendre, voir même sa mémé !

Et même si certains d’entre vous m’ont avoués qu’ils feraient pareil, la plupart du temps vous considérez ces emplois comme des emplois totalement fictifs.

Mais là où çà vous fait mal, c’est que ces employés fictifs sont plus considérés que vous dans la société et ont plus de crédibilité que vous n’en aurez jamais.

Allez, ne désespérez pas, vous pouvez toujours vous faire adopter 🙂

Votre patron: ce chanteur !

Hé oui, votre patron n’a rien à envier à Johnny Hallyday: il chante la plupart du temps. Et quand je dis chante il faut comprendre: IL GUEULE. Il arrête pas de crier, hurler, se plaindre sur tout et n’importe quoi. Et devinez qui est son souffre douleur: VOUS !

Certains de mes sondés m’ont même rapporté qu’ils écoutaient leur lecteur mp3 au travail car ils ne supportent plus le timbre de voix de leur responsable.

Votre patron: ce politicien !

Il n’est pas rare que votre responsable participe à des discussions de détente non liées au travail: sport, divertissement, voir même politique.

Et même si cela vous exaspère de devoir écouter les anecdotes de votre boss dont vous vous branlez totalement, vous êtes plusieurs à me narrer le même phénomène: votre patron aurait pu être le président de la république.

Il est ainsi capable de remettre en cause l’ensemble des lois qui ne lui conviennent pas telles que les 35H qui empêchent les salariés d’être productifs, le smic qui fait passer les employés pour des trop payé, …

Sans oublier qu’il y a trop de congés: ben oui, lui ne vit que pour son bébé: sa société. Du coup il ne comprend pas que les employés ont besoin de vacances pour se retrouver en famille et surtout pour ne plus penser à cette saleté de patron !

Et puis les syndicats çà ne devraient pas exister: çà ralentit la croissance du pays et c’est pour çà que la France est dans la merde.

Votre patron: ce nostalgique !

Il est loin le bon temps où n’importe quel idiot pouvait réussir en créer une entreprise. Aujourd’hui tout est taxé et normalisé. Il est impossible d’insulter, harceler ou même coucher avec un employé sans avoir peur de sanctions.

Evidemment il n’y a que votre boss qui est nostalgique de ce temps là. Et il vous le fait savoir: pas un jour de travail ne passe sans qu’on ne vous le rappelle.

En parlant de pelle, je suis étonné du nombre de témoignages que j’ai reçu qui terminent par: “Je lui mettrai bien un coup de pelle derrière la nuque !”. Voyons messieurs dames, restons civilisés 🙂

Votre patron: ce geek !

Et oui, m’ennuie de vous dire çà mais vous êtes des nullos et le meilleur technicien est sans aucun doute votre patron.

Il sait tout, et est au courant des meilleures manières de procéder et c’est le seul qui fait de la veille technologique et qui cherche à faire évoluer son entreprise.

En même temps, c’est le seul salarié qui a que 2 choses à faire dans la journée:

  • vous casser les bonbons
  • faire des recherches débiles sur internet pour vous annoncer qu’il a trouvé THE SOLUTION à vos problèmes.

Je vais donc vous donner l’astuce pour le moucher et trouver la solution à sa place: allez sur Google et saisissez “comment résoudre mon problème“. Il vous suffit d’ouvrir le premier lien et vous aurez votre solution (même si c’est un article qui date de 1950 et qu’il est publié sur un SkyBlog).

Votre patron: ce dictateur !

On vous reproche sans arrêt de ne rien apporter à l’entreprise, qu’aucune idée n’émane de vous. Mais c’est normal: on vous insulte toute la journée de “Connard” et quand vous cherchez à développer ou faire évoluer la situation vous avez le droit à l’éternel “Je suis d’accord avec vous Bernard MAIS…”.

Et c’est ce “MAIS” qui est juste insupportable ! Vous dites blanc, on est d’accord avec vous MAIS on fera noir.

Et le plus dingue la dedans c’est que 6 mois plus tard on viendra vous reprochez d’avoir fait noir et de ne pas avoir proposé blanc ! Si c’est pas l’hôpital qui se fout de la charité sans déconner !

Et si par malchance vous tenez tête à votre patron, vous pouvez être sûr que cela se terminera par cette phrase (qu’on m’a rapporté plusieurs fois, à croire qu’il existe un “guide du parfait connard” :p): “C’est moi le patron, c’est moi qui te paie donc tu fais ce que je dis et tu fermes ta gueule !”

Encore une fois, restez ZEN, quand votre supérieur comprendra que le meilleur moyen de faire croître sa société est de rendre ses employés heureux, alors il aura tout compris.

Une personne humiliée et en colère n’est pas productive 🙂

Votre patron: ce sauveur!

Gardez toujours en tête que sans votre patron vous n’êtes rien si ce n’est un naz qui ne sait rien faire. Vous lui devez tout et sans sa générosité vous seriez déjà 4 pieds sous terre.

Et oui, la plupart de nos responsables se gratifient de votre bonheur et se félicite que vous en soyez arrivé là car sans eux ce serait peine perdue.

Cela mérite votre reconnaissance éternelle à vie 🙂

Votre patron: ce gros con !

Ralala, on pourrait croire que tout çà c’est de la blague de comptoir, du discours de poivrot syndicaliste ! Je vous assure que tout ce que vous venez de lire m’a été rapporté plusieurs fois par plusieurs personnes travaillant dans différentes entreprises de secteurs tous variés.

Pensez donc toujours à votre bien être, restez ZEN, mettez vous au kickboxing (on sait jamais :p) et laissez pisser.

Les pessimistes vous diront que c’est partout pareil, et bien c’est FAUX: il existe des dirigeants compétents respectueux de l’être humain. Et même si cet article porte sur des responsables pas très responsables, je tiens à féliciter les autres qui doivent en plus endurés des remarques généralistes ne le concernant pas.

Et n’oubliez pas: si vous retrouvez votre patron dans cet article, ben c’est que c’est un CON 🙂

Allez, comme on est méga cool je vous propose même un investissement avec le super livre “Mon Patron Est Un Con : Comment Lui Faire P»Ter Les Plombs ?

mon patron est un con

mon patron est un con

Bon courage à tous, plus que 60 ans de cotisation et c’est la retraite 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *