Tag Archives: imprimante 3D

Imprimante Minima 3D Printer version 2

minima 3d printer

Après pas mal de remarques, j’ai décidé de revoir un peu le design de la Minima 3D printer.

Voici les améliorations apportées à mon imprimante 3D Minima:

  • les tiges filetés sont remplacées par du profilé alu (ce qui rajoute une trentaine d’euros au coût du projet) mais qui accentue la rigidité de la structure
  • Pour limiter les coûts, je n’utilise plus le Bowden mais un DirectDrive qui sera par ailleurs plus performant.
  • Un support de bobine est intégré via les smooth rods de Z
  • l’autobed leveling se fera grâce à un capteur de proximité (moins de 5€) ce qui évitera de venir taper le plateau
  • la quantité de plastique utilisé par les pièces imprimables est diminuée

Voici une illustration de la maquette de l’imprimante 3D Minima:

3D printer Minima V2

3D printer Minima V2

 

Quel est votre ressenti par rapport à ce nouveau design d’imprimante 3D ?

Imprimante 3D Minima: petit, simple et performante

minima 3D

Cela fait un moment que je cherche à avoir une imprimante 3D qui répond parfaitement à mes besoins.

Après avoir fabriquer une Prusa Mendel, une PrintrBot, une Rostock Delta (en cours de fabrication), je me suis aperçu qu’aucune imprimante 3D ne convient vraiment à ce que je cherche: une petite imprimante stable, performante, transportable, évolutive et pas chère.

Même si certaines imprimantes 3D semble répondre à tous ces critères, il y a toujours quelque chose qui me dérange:

  • encombrement
  • tarif
  • évolutivité limité

J’ai  donc décidé de modéliser l’imprimante de mes rêves qui portera le nom de code Minima 3D. Me voilà donc parti à la découverte d’un univers inconnu: la modélisation 3D.

[DIY] Fabrication d’une Rostock Mini Delta Imprimante 3D Part2

rostock mini front

Cela fait un petit moment que je n’ai pas parlé de mon imprimante Rostock Mini Delta.

Voici donc des nouvelles de l’évolution de l’imprimante 3D, et çà n’a pas été une mince affaire d’avancer dans ce projet de Delta 3D car j’ai rencontré de nombreux soucis.

Je vous propose donc de découvrir la suite de l’aventure imprimante Delta Mini.

La Rostock 3D prend forme et même si le projet avance petit à petit, je suis satisfait du châssis de l’imprimante 3D.

[DIY] Fabrication d’une Rostock Mini Delta Imprimante 3D Part1

rostock mini front

Cela fait maintenant 6 mois que mon imprimante 3D Prusa Mendel I2 fonctionne du feu de dieu.

J’ai imprimé beaucoup de choses (la plupart ne me servent à rien…) mais il me manque certaines fonctionnalités intéressantes tels que le bed leveling ou bien encore la possibilité de convertir mon extruder en fraiseuse type CNC ou en découpeuse laser.

Ne voulant pas “casser” et dérégler mon imprimante 3D Prusa Mendel, j’ai donc décidé de fabriquer une petite sœur pour combler ces manques.

Après consultation des nouvelles imprimantes 3D disponibles et OpenSource, plusieurs ont retenues mon attention.

2014, une année de GeeK

2014, une année de GeeK

L’année 2013 a été une année relativement chargée qui nous a permis de voir de nombreuses geekeries. Et 2014 s’annonce déjà d’être encore plus geek, notamment avec tous les objets connectés.

Tout comme l’an dernier je vous propose de passer brièvement sur les thèmes abordés au cours de l’année et d’enchainer sur les projets à venir.

Voici donc une ébauche (méthode agile oblige :p) de notre roadmap à venir.

RepRap 3D: syndrome de l’impression inversée

reprap

Depuis que ma petite RepRap Prusa Mendel fonctionne à la perfection (du moins c’est ce que je croyais), je n’ai pas arrêté d’imprimer des pièces afin d’améliorer mon imprimante.

La plupart de ces pièces sont parfaitement symétriques et donc je pensais que mon imprimante était parfaitement calibrée.

Mais j’ai eu à imprimer une pièce non symétrique et là: C’EST LE DRAME !

Mon imprimante 3D est touchée par le syndrome de l’impression inversée. Cela signifie tout simplement que vous imprimez la pièce comme si elle se reflétait dans un miroir.

Calibration d’une imprimante 3D RepRap

reprap
Il y a un peu plus d’un an j’ai démarré la réalisation d’une imprimante 3D type RepRap Prusa Iteration 2.
A l’époque il n’y avait pas de pack complet permettant la fabrication d’une telle imprimante 3D.
La première étape consistait donc à trouver l’ensemble du matériel permettant de créer notre imprimante 3d.
Plusieurs mois se sont écoulés entre la commande des différents matériaux (barres, moteurs, extrudeurs, …) car la plupart provient de Chine et les délais d’acheminement sont juste horrible.
Mais j’ai quand même réussi à monter mon imprimante 3D RepRap et vu comme j’ai miséré à tout paramétrer, installer, etc… j’ai pensé qu’un billet récapitulatif pourra vous aider.

Bilan de l’année 2012

zem

Voilà l’année 2012 s’achève et il est temps pour nous de faire un petit bilan concernant le Blog.

Ce qui c’est passé en 2012

Tout d’abord le blog ZeM.fr a été lancé en Mars 2012 avec pour objectif de vous faire partager mes geekeries quelle qu’elles soient: programmation, bidouilles, électroniques, bon plans, etc…

En 9 mois, j’ai posté environ 80 articles traitant des nouvelles technologies (Raspberry Pi, Arduino), de programmation (PHP, Dotnet) ou bien encore de systèmes d’exploitation (Linux, Windows).

Le site a mis du temps à se lancer mais je n’ai fait aucune campagne de référencement, et j’ai laissé faire le temps et le référencement naturel, en espérant que la qualité des articles rencontre un certain succès.

Voici l’évolution des visites du site ZeM.fr pour l’année 2012:

zem analytics 2012

 

Comme on peut le voir le site croit lentement mais progressivement, ce qui est très encourageant. Notre blog a été ainsi visité par 15000 personnes qui ont consulté plus de 30000 pages.

Les projets menés en 2012

Plusieurs projets ont été menés en 2012. En voici un bref listing:

  • Sortie d’un logiciel de monitoring de ressources pour Windows. Cette solution, NetSysInfo, a été téléchargée environ 1000 fois et a connu deux sorties majeures.
  • Découverte du RaspberryPi
  • Mise en place de RAID sous Linux
  • Réalisation d’une imprimante 3D
  • Partage de morceau de code dans différents langages
  • Fabriquation d’une alimentation de laboratoire
  • Fabriquation d’une tap Ethernet

Le programme pour 2013

Plusieurs gros projets vont être réalisés en 2013. En voici une liste non exhaustive:

  • terminer notre imprimante 3D RepRap Prusa Mendel v2 afin de pouvoir imprimer des objets en plastique PLA. J’espère être capable d’imprimer des chassis de robots d’ici quelques mois.
  • réaliser un cube 3D composé de 512 leds (8x8x8). Nous verrons comment utiliser un Arduino et des Shift Register 74HC595 pour effectuer du multiplexage de leds.
  • sortir une nouvelle version du logiciel de statistiques système NetSysInfo. Cette version sera orientée Cloud, ce qui permettra l’accès à vos statistiques via Internet. Évidemment cette version sera totalement gratuite.
  • construire un robot autonome (baptisé AntQuad  pour sa première version) à base de arduino et de servos. Ce robot devra être capable de marcher grace à ses 4 pattes et d’éviter les obstacles.
  • intégrer simplement de la domotique dans son appartement ou sa maison. Nous utiliserons des prises télé-commandables et un Arduino (ou un RaspberryPi) pour réaliser l’interface Homme / Machine.
  • partager des exemples de code dans différents langages de programmation: PHP, Dotnet, C++, … Nous découvrirons entre autres un moteur de template pour PHP, des snippets pour Arduino, des classes en VB.Net, …
  • comprendre certaines notions de la web sphère tels que le domaining, le référencement ou bien encore le WebSeo.
  • fabriquer un système Ambilight maison.
  • développement d’un logiciel de calcul de résistances car je ne me souviens jamais comment calculer la puissance des résistances via leur code couleur.

Il y aura évidemment d’autres projets (enfin j’espère :p).
L’année 2013 va s’orienter vers l’électroprogrammation, qui est l’interaction entre l’électronique (voir la robotique) et la programmation (qui est mon cœur de métier).

J’espère atteindre plusieurs objectifs au cours de l’année 2013:

  • réussir à attirer 300 visiteurs uniques par jour (soit environ 100000 visiteurs sur l’année).
  • proposer des services gratuits, tel que le futur NetSysInfo orienté Cloud.
  • proposer certains services payants tel que la location de VPN, du développement à la demande ou bien du consulting.
  • optimiser l’intéraction entre ZeM.fr et les réseaux sociaux. Vous pouvez remarquer qu’un popup Facebook apparait une fois par jour sur le site :)
  • améliorer le référencement de ZeM.fr sur certains mots clé ciblés tels que RaspberryPi, Arduino ou bien encore robotique.

Cette année, le blog nous a couté 140€ répartis ainsi:

  • 8€ pour le nom de domaine
  • 132€ pour l’hébergement (11€ TTC par mois)

Pour l’année 2013, nous allons essayer de rendre le blog autonome financièrement. Plusieurs pistes sont en train d’être étudiées:

  • vente de software (sur un mode pro dans NetSysInfo par exemple)
  • vente de VPN
  • publicité non intrusive sur le blog
  • système de donation via Paypal ou Sms

Rassurez vous, cela ne gênera aucunement la navigation sur le site.

Concernant la gestion et le développement du blog, je suis à la recherche d’un co-blogueur afin de m’aider dans la rédaction d’articles. Je cherche une personne motivé avec des compétences en informatique, un débordement de curiosité et un esprit de geek.
Cette fonction n’est évidemment pas rémunérée mais il peut y avoir des contreparties en nature (hébergement, vpn, bouncer, …).

Dans tous les cas, je vous souhaite une excellente année 2013.

[DIY] Imprimante 3D pas cher: ma Reprap Prusa Mendel

reprap

Celà fait 4 mois, on parlait de tout et de rien avec des collègues de boulot lorsqu’on est tombé sur un article et sa vidéo concernant les imprimantes 3D. Alors pour ceux qui ne savent pas ce qu’est une imprimante 3D, il s’agit d’une machine capable d’imprimer des objets en 3 dimensions.

On a donc recherché sur le net des informations concernant ces fameuses imprimantes 3D et on s’est vite rendu compte que les modèles disponibles sur le marché sont relativement chers (plusieurs milliers d’euros).

Intrigué par ces nouveaux périphériques capables de créer des objets en plastiques, j’ai continué de chercher sur Internet et c’est la que j’ai trouvé des informations sur une imprimante 3D DIY (Do It Yourself). Cette imprimante a monté soi même se nomme RepRap.

Le principe de la RepRap est simple: capable de réaliser une imprimante à partir d’une imprimante. C’est ce que l’on appelle de la réplication et évidemment cette notion n’est que pure utopie, même s’il est vrai que les imprimantes RepRap sont bluffantes et géniales.

Pour ceux qui souhaiteraient plus d’informations sur les différentes imprimantes 3D DIY inspirées de la RepRap, je vous invite à aller sur le site de RepRap, leur wiki étant une mine d’informations.

Notez également qu’il existe un salon IRC francophone sur la RepRap (Serveur: Freenode, Salon: #Reprap.fr) sur lequel une dizaine de passionnés se feront un plaisir de vous aider et de vous guider. J’en profite d’ailleurs pour remercier arthur et hexamail qui m’ont énormément aidé pour le montage et le paramétrage de mon imprimante 3D Reprap Prusa Mendel.

Dans la suite de ce billet, je vais essayer de mettre les différentes étapes et problèmes que j’ai rencontré, en espérant que mon retour d’expérience vous aidera ou vous donnera envie de monter vous même votre propre imprimante 3D RepRap.

Quelle imprimante 3D choisir ?

N’ayant pas énormément d’argent, j’ai directement oublié l’idée d’acheter une imprimante 3D professionnelle et j’ai donc décidé de fabriquer moi même mon imprimante 3D. Je parcours donc les forums de RepRap et leur Wiki et là je m’aperçois qu’il existe plusieurs modèles d’imprimantes 3D DIY.

En effet, il existe un dizaine de modèles dont les plus connus sont: la Wallace, la Prusa Mendel et le Huxley.

Et là, première erreur à éviter: se précipiter! En effet, une des difficultés dans la réalisation d’une imprimante 3D basée sur une RepRap est de trouver un certain nombre de pièces qui permettra de la fabriquer. Je lis donc des centaines de pages sur les forums et du coup il m’a semblé évident que je devais partir sur une RepRap Prusa Mendel v2.

Le choix s’est porté sur une RepRap Prusa Mendel v2 car c’est un modèle bien documenté pour lequel on trouve facilement les différentes pièces assurant sa fabrication.

Voilà à quoi ressemble une
 assemblée issue d’un kit “tout fait” que l’on peut se procurer pour environ 900€:

RepRap Prusa Mendel V2

 

Plutôt sympa non :) par contre 900€ ce n’est pas mon budget.

Une RepRap Prusa Mendel v2 pour 500€

Pour ceux qui ont un peu d’argent et qui n’ont pas envie de s’embêter à trouver le matériel nécessaire, il existe des kits complets pour lesquels il ne reste que l’assemblage à faire. Ces kits sont de bonne qualité mais reste onéreux. Compter environ 900€ pour un kit tel que celui de la photo précédente.

Ne disposant pas d’une telle somme, j’ai donc décidé d’essayer de faire ma propre imprimante 3D pour un budget de 500€, ce qui ne sera pas chose facile vous verrez.

J’ai donc listé tout le matériel dont j’allais avoir besoin, puis j’ai essayé de trouver les prix les plus bas du net, frais de port inclus. Pour trouver tout le matériel nécessaire pour une Prusa Mendel v2, j’ai dû passer de nombreuses heures sur Ebay et Google, mais j’y suis parvenu.

Une Reprap Prusa Mendel se compose de plusieurs éléments dont voici les principaux:

  • de la quincaillerie et de la visserie (qu’on trouve chez Castorama ou Bricovis)
  • d’un kit de pièces plastiques spécifiques (trouvé sur Ebay)
  • de 5 moteurs Nema17 (trouvé sur Ebay)
  • d’un lit chauffant (trouvé sur Ebay)
  • d’une buse chauffante (trouvé sur Ebay)

Comme je suis sympa, je vous donne la liste complète du matériel acheté, ainsi que les liens vers les différents vendeurs:

Désignation Prix
Kit pièces metriques Prusa V2 70
12 LM8UU 8mm Linear Ball Bearing Bush Bushing 10
8 roulements 608ZZ Abec 5 8
2 inch Threaded and 20mm Smooth Rod 6
PCB Heatbed MK2 Deluxe Kit 56
T2.5 Timing Belt + 2 Pulleys + grubscrews 29
5 NEW HYBRID NEMA 17 STEPPER MOTORS REPRAP 51
3 Tubes Rond acier étiré verni Ø 8 mm, 1 m 13
Visserie + Tiges fileté 38
MK4 MKIV J-Head Hot End 0.4mm nozzle 3mm filamnet 53
New Nice 1PCS ATmega2560-16AU Board with USB Cable 14
10 PCS AC 125V 1A 1NO 1NC Mini Micro Switch w Lever 2
RAMPS 1.4 electronics + SD RAMPS and cables 52
4 x A4988 stepper driver 42
PLA filament 3mm, 0,5kg 18
10mm 1.0cm X 33m 100ft Kapton Tape High Temperature 2
5 led 0805 2
100x SMD/SMT 0805 Resistor 0-1k Ohm 3
WD40 lubrifiant 5
Alimentation
Black Heat Shrink Tubing Set Pack (0.8/1.5/2.5/3.5/4.5mm) 3
Gold Tone Aluminum Case Resistors 25W Power 10 Ohm 3
5x 5 Color Binding Post Speaker Cable 4mm Banana Plug 4
DIGITAL HANDHELD LCD DVM VOM MULTIMETER VOLTMETER 4
Polyolefin Heat Shrink Heatshrink Tubing Tube Sleeve 2
TOTAL   490

Pour ceux que celà intéresse, le fichier Excel est téléchargeable ici et il intègre les liens vers tous les vendeurs.

Comme on peut le voir dans le tableau ci-dessus, le budget pour monter mon imprimante 3D s’élève à 490€. Mais autant vous le dire tout de suite, je suis plus proche des 600€ car j’ai une carte Arduino qui a cramé, ma buse qui a fondu et j’ai dû acheté quelques bricoles à coté. Cela dit, cela reste relativement correct et je suis plutôt satisfait de moi sur ce coup là.

Mon imprimante 3D

Je vous passe les différentes étapes de montage car je me suis inspiré de ce guide d’instructions qui est super bien fait avec de nombreux schémas.

Notez tout de même que suivant votre Kit plastique de pièces pour Prusa Mendel, vous serez sûrement amené à faire quelques modifications.

Voici à quoi ressemble mon imprimante 3D assemblée:

reprap prusa mendel low cost

 

reprap prusa mendel v2

Vous noterez que je n’ai pas branché le plateau chauffant car pour imprimer avec du plastique PLA ce n’est pas obligatoire (et car je n’ai plus de fil électrique sécurisé :p).

Et voici une vidéo de ma première impression (désolé pour la qualité je n’ai qu’un téléphone pourri):

Et voilà le résultat de ma première pièce 3D imprimée:

RepRap First Print

Pas vraiment réussi n’est-ce pas? Je me conforte en me disant que j’ai un souci de buse, que l’imprimante 3D n’est pas étalonnée ni paramétrer.

Je vous donne rendez vous dans un prochain sujet pour de nouvelles aventures avec ma RepRap.