Les cryptocurrencies font leur apparition sur ZeM.fr

cryptocurrency

Cela faisait un petit moment que j’hésitais à créer une catégorie dédiée aux monnaies virtuelles, également appelées cryptocurrencies. Voilà c’est chose faite.

L’objectif de cette catégorie est de vous faire découvrir les différentes monnaies virtuelles présentes sur le marché, comment les utiliser, comprendre ce qu’elle représente et comment les miner (les calculer).

Parmi ces principales monnaies virtuelles, la plus connues et celle qui sert de référence est le Bitcoin. Au moment où j’écris cet article un Bitcoin représente environ 100$ mais il a déjà frolé les 300$. Le Bitcoin se base sur du SHA. Le raccourci du Bitcoin est BTC.

Une autre monnaie virtuelle intéressante sur laquelle je ferai plusieurs articles est le Litecoin. C’est la petite soeur du Bitcoin. Elle se base sur du SCRYPT. Le raccourci du Litecoin est LTC. Actuellement un Litecoin représente environ 2$ mais il a déjà atteint les 5$.

Il existe des dizaines de monnaies virtuelles dérivées des Bitcoins et des Litecoins, généralement elles fonctionnent de la même manière à la différence prêt qu’elles ont peu de valeur mais non en reparlerons plus tard.

Voici un petit tour des futurs articles que j’écrirais sur les cryptocurrencies:

  • Présentation détaillée d’un Bitcoin
  • Présentation détaillée d’un Litecoin
  • Fonctionnement d’un blockchain et comment miner
  • Envoi de pièces et fonctionnement du portefeuille
  • Création d’un RIG dédié au mining
  • Installation d’un client Litecoin sur un serveur Linux

J’espère que ces sujets vous intéresseront :-)

J’en profite également pour vous annoncer que désormais il y aura des notifications Facebook et Twitter :-)

 

 

4 Responses to Les cryptocurrencies font leur apparition sur ZeM.fr

  1. ckiw says:

    J’ai hate de lire ça.

  2. Alex says:

    Toujours intéressant les opportunités que cela peut provoquer ! Hâte de lire ces articles !

    Mais le mieux aussi, c’est de parfaire son anglais, car tout ou presque est dispo chez nos compatriotes anglophones.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *