A la découverte des cryptocurrencies

cryptocurrency

Dans l’article précédent, nous avons découvert Bitcoin, monnaie virtuelle la plus connues et la plus solvable (? :-)) mais il existe de nombreuses autres monnaies virtuelles ou cryptocurrencies.

Nous allons essayer de découvrir les principales dans cet article et de voir si ce sont juste des forks ou bien s’il faut vraiment s’y intéresser.

Bitcoin

C’est la monnaie virtuelle de référence, celle qui est la plus connue et qui vaut le plus actuellement. Les algorithmes de hashage sont SHA-256 et RIPEMD-160. Un double hash en SHA-256 est utilisé pour obtenir le hash des blocs et donc la preuve de travail, tandis qu’un SHA-256 suivi d’un RIPEMD-160 est utilisé pour construire les adresses bitcoins.

En tout il y aura uniquement 21 millions de Bitcoins.

De nombreux sites d’échanges accepte cette monnaie qui est reconnue comme une vrai monnaie avec un réelle valeur.

Notre premier article porte sur cette monnaie. Je vous encourage à aller lire l’article 🙂

Litecoin

Les litecoins sont la seconde monnaie virtuelle la plus connues et la plus utilisée.Son symbole est LTC.

A la différence des bitcoins, les litecoins utilisent un algorithme de script pour trouver les blocks, ce qui oblige à utiliser un hardware plus spécifique (la mémoire est plus sollicitée).

Au total, il y aura un maximum de 84 millions de Litecoins.

On peut ainsi utiliser la CPU ou la GPU pour miner et trouver des litecoins.  Les asics (hardware spécifique pour trouver des monnaies virtuelles) ne sont pas encore opérationnels pour trouver des litecoins, ce qui est un énorme avantage car cela évitera un crash du marché.

La valeur d’un Litecoin varie entre 1$ et 5$ et de nombreux sites acceptent cette monnaie. Ainsi BTC-E, Bitparking (et prochainement MTGOX) tradent les litecoins.

PPCoin

Les PPCoins sont la troisième monnaie virtuelle la plus disponibles et échangée sur le marché. Elle se base sur les algorithmes du Bitcoin mais introduit de nouveaux concept, notamment concernant la consommation électrique nécessaire pour son décodage.

Son symbole est PPC et il est échangé sur quelques places de marché (Vircurex, BTC-E).

Les autres monnaies virtuelles

Il existe de nombreuses autres monnaies virtuelles, plus ou moins laissées à l’abandon ou pas encore suffisamment présentes:

  • Namecoin (NMC): qui sont souvent miné en combinaison avec les Bitcoins.
  • Terracoin (TRC): qui se base sur les bitcoins avec comme différence un ajustement de la difficulté plus rapide.
  • Devcoin (DVC): qui peuvent être miné en combinaison avec les Bitcoins. La particularité des devcoins est que 90% des pièces générées reviennent à la fondation Devcoin.
  • NovaCoin (NVC): qui utilise un algorithme de script (similaire au Litcoins)
  • Freicoin (FRC): Tout comme les Devcoins, 80% des pièces reviennent à la fondation (pendant les 3 premières années)
  • Bytecoin (BTE): une copie des Bitcoins mais qui démarre plutôt bien avec ungros intérêt de la part des miners
  • BBQCoin (BBQ): une monnaie qui a été attaquée dès sont démarrage par des attaques de type 51% (en gros de grosses infrastructures ont miné cette monnaie)

Il peut être intéressant de miner (calculer sur ces monnaies) dans un objectif purement spéculatif. En effet, pour obtenir un Bitcoin il vous faudra plusieurs jours alors que la plupart de ces monnaies alternatives peuvent être calculées assez rapidement.

Vous pouvez donc obtenir de nombreuses pièces et attendre des mois (voir des années) avant que celles-ci prennent une quelconque valeur.

One Response to A la découverte des cryptocurrencies

  1. ecoin says:

    Très bonne symthèse.

    Merci

    Paul
    ecoin.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *